Accueil > Livres > Etudes sur la Grande Guerre > L'odeur de l'ennemi : L'imaginaire olfactif en 1914-1918

Etudes sur la Grande Guerre


L'odeur de l'ennemi : L'imaginaire olfactif en 1914-1918


L'odeur de l'ennemi : L'imaginaire olfactif en 1914-1918
20.00 €
Dès la première année de la Grande Guerre, l'idée se répand chez les Français qu'une odeur nauséabonde accompagne l'ennemi. Présente dans le sillage des troupes, elle imprégnerait les lieux occupés par les Allemands bien au-delà des déjections par lesquelles ils semblent marquer leur présence. Pour certains, elle infesterait même leurs cadavres.
Aberrante au premier abord, la dénonciation olfactive de l'ennemi est trop présente pour être mise sur le compte de l'égarement de quelques uns. On mesure à la lecture d'écrits intimes, de correspondances et de la presse que la puanteur allemande n'est pas un objet de propagande, mais un préjugé ancré auquel le monde scientifique apporte sa caution.
En effet, s'appuyant sur des enquêtes et des comparaisons de prélèvements, le Docteur Edgar Bérillon interprète le mystère de la mauvaise odeur allemande comme le résultat d'une absence de contrôle des affects entraînant une sudation surabondante. Il s'agit, selon ce médecin reconnu, d'un caractère de race qui trahit l'essence animale de l’adversaire. Une "racialisation" du conflit se met en place dont la rhétorique va prospérer pendant out le XXe siècle.
Ce livre original apporte ainsi une contribution importante à une anthropologie historique de l'altérité, voire de la haine.
Code EAN 13 : 9782200354732
Code ISBN : 9782200354732



Bookmark and Share
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour création boutique en ligne